Le CRI de Fatima, mobilisons-nous pour le TAIRE ...

mardi 2 décembre 20140 commentaires


Il s’agit d’une jeune femme qui porte la nationalité de ce cher pays. Presque aveugle, elle a quatre enfants malades, trois belles filles et un brave garçon. Son mari est un maçon qui travaille d’une manière saisonnière pour un salaire beaucoup moins que le SMIG.

Tout simplement, elle vit une vie de « MERDE » dans un pays qui se développe à tous les niveaux. 

Elle est, tout le temps, souriante. Pis encore, elle espère et rêve de créer sa propre coopérative pour produire et vendre des tapis afin de confronter la pauvreté, cette dure réalité. Elle a toujours l'espoir d'un avenir meilleur. 

Elle nous a confié qu’elle n’a besoin de rien. Quoiqu’en regardant les photos de sa maison, on a l’impression qu’elle n’a rien. En fait, elle a ce que nous avons, tous et toutes, perdu ; la Baraka.

D’abord, je remercie le Trésorier qui a fait, et qui fait, un énorme travail. Elle a visité, bénévolement, Fatima. Elle a retourné en larmes. Mais, l’essentiel c’est ne retournera chez Fatima qu’avec une bougie d’espoir. MERCI. 

En tant que président de l’Association VIVRE ENSEMBLE – et au nom des membres du bureau et des adhérents – je me suis tout de suite engagé dans cette opération. C’est un devoir. J’ai décidé de lancer un appel, quoiqu’il vaille mieux dire un CRI, au nom de Fatima et de toutes les femmes défavorisées au Maroc. Un CRI pour aider une famille qui a besoin de notre mobilisation afin de la garantir une vie digne. C’est le minimum.

Avant tout, nous sommes des musulmans et ce sont nos frères et sœurs en Islam, une partie de nous. Les aider est un devoir de musulman(e) envers son frère (sœur) musulman(e). Un devoir envers l’humanité.

Fatima – et bien d’autres – a besoin de nous. La main dans la main, nous pouvons faire beaucoup de choses. De l’argent, des médicaments, des vêtements, de la nourriture, … un sourire. C’est ce qui peut rendre la famille de Fatima heureuse, c’est ce qui va sûrement garantir à ses enfants un avenir porteur, c’est ce qu’elle va la permettre de réaliser son rêve, celui de produire et vendre des Tapis. Un rêve d’une pauvre femme.

Les photos disent plus que ce que je peux vous décrire. Mobilisons-nous pour « sauver » la famille de Fatima et, par la suite, la famille de ce Douar.  

Pour vos dons, contactez ce numéro : 06 19 00 52 35


Article par : Hilal Mohammed

Partagez cet article :
 
Copyright © 2016. Télécharger vos LIVRES en PDF gratuitement - Tous droits réservés